Warning: session_start() [function.session-start]: Cannot send session cookie - headers already sent by (output started at /home/passioneo/www/site/configuration.php:60) in /home/passioneo/www/site/libraries/joomla/session/session.php on line 423

Warning: session_start() [function.session-start]: Cannot send session cache limiter - headers already sent (output started at /home/passioneo/www/site/configuration.php:60) in /home/passioneo/www/site/libraries/joomla/session/session.php on line 423

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/passioneo/www/site/configuration.php:60) in /home/passioneo/www/site/libraries/joomla/session/session.php on line 426
L'oiseau Akhem ou faucon âkhem - Passion de l'Égypte ancienne - Actualités et Quiz

L'oiseau Akhem ou faucon âkhem

oiseau akhemL'oiseau Akhem ou âkhem est une statuette zoomorphe du culte divin.

Description :
L'oiseau âkhem est un faucon (ou un épervier)* représenté couché, avec les pattes cachées dans son plumage. Il est nommé également faucon momiforme ou faucon emmailloté ou encore, faucon couché. Il est posé sur une base.
Les couleurs les plus couramment rencontrées sont le rouge pour le plumage, le jaune, l'ocre ou l'or pour la poitrine et le bleu pour le dessus de la tête.
L'oiseau peut être paré d'un collier ousekh, le collier large à plusieurs rangs de perles. Il porte, éventuellement, une coiffe composée de hautes plumes colorées et d'un disque solaire doré.G13

Écriture :
Le signe hiéroglyphique de ce faucon, G11 ou G12, se lit âkhem (aSm) et signifie 'image divine'. Il symbolise l'image inerte de la divinité, une idole.

Signification :
Ce rapace peut représenter le dieu Horus de Nekhen (dieu local d'Hiérakonpolis, la "ville du faucon"). Mais il personnifie également le dieu chthonien Sokar, dieu de la nécropole de Memphis. Le faucon momifié, ou Sokar, est associé à Osiris, le dieu des morts et de la végétation auquel s'identifie le défunt.

Localisation :
Où peut-on trouver ces statuettes ou ces représentations ?
Des statuettes de faucons âkhem se retrouvent dans le mobilier funéraire. Elles étaient souvent posées à l'avant des socles des statues de Ptah-Sokar-Osiris, comme si le faucon était posé sur la chapelle chetyt (caverne ou chapelle dédiée à Sokar). Elles sont présentes sur des coffrets d'ouchebtis, les serviteurs accompagnant le défunt. Dès la XXV° dynastie, les sarcophages externes était constitué d'un coffre rectangulaire à piliers d'angles, avec un toit bombé. Sur ces sarcophages coffres, étaient posés des oiseaux âkhem ou des statues du dieu Anubis.
Les oiseaux âkhem pouvaient être également figurés sur les barques sacrées.

Littérature :
Le Livre pour sortir le jour, ou Livre des morts, évoque le terme âkhem au chapitre 148.
Après avoir nommé le nom des sept vaches sacrées et du taureau, et cité les gouvernails du ciel du Nord et de l'Ouest, le texte continue ainsi :
"Ô lumière du soleil qui est au coeur du Château des images (ou demeure des Akhem), gouvernail précis du ciel de l'Est !"
j Axw Hr(y)-jb Hwt aSmw Hmw nfr n(y) pt jAbtt (**)

 

Notes :
* : le faucon et l'épervier sont proches en taille. Le faucon a des ailes assez pointues et une poitrine mouchetée et non striée (ou lignée) comme l'épervier. (voir détail sur le site des oiseaux.net)
** : translittération et traduction d'après Claude Carrier, Le Livre des morts de l'Égypte ancienne, Paris 2009, éd. Cybele, p. 612.

Source photo : © passion-egypte.fr - oiseau Akhem, musée de Tessé au Mans
Inv. : I345
Bois stuqué et peint - Basse Époque (664 - 332 av. J.C.)
dépôt du Musée du Louvre